POUR UN FASCISME LUDIQUE ET SANS COMPLEXES

LA CHIENLIT - PARTIE 1
Pour un fascisme ludique et sans complexes

Pour un fascisme ludique et sans complexe est le premier opus de notre série théâtrale La Chienlit.

Notre histoire raconte comment une commune sans histoires va sombrer dans le chaos à partir d’une petite étincelle : une grève des éboueurs. Les habitants de cette petite communauté vont se débattre dans des monceaux d’ordures au propre comme au figuré. La grève est le prélude d’un enchaînement incontrôlé de catastrophes politiques et sociales qui vont s’abattre sur la ville.

Ce spectacle, c’est la chronique d’un grand dérèglement, où toute une population ne sachant que faire de sa liberté va laisser parler ses instincts les plus profonds, comme si le chaos ambiant avait libéré en elle une force primitive, inexpugnable, et peut-être source de renouveau.

Nous souhaitons proposer un théâtre d’intervention dépouillé et mobile, capable de jouer partout où et de s’adapter à tout type d’espace. L’acteur est au centre du dispositif, il est le seul élément physique du spectacle, son corps dessine l’espace, éclaire le jeu de ses partenaires. Tout est à vu, l’acteur ne disparaît pas en coulisse, ici, le moindre de ses gestes se charge de significations, le moindre déplacement s’apparente à une chorégraphie.

Nous souhaitons construire ce récit à la manière de nos précédents spectacles, c’est-à-dire en en privilégiant un rapport direct entre le public et le véritable créateur au théâtre, l’acteur. C’est la ressource du théâtre exclusive de tous les autres médias. Il doit être à la fois acteur et conteur, il est avec nous et en même temps tout à son histoire. Et c’est sur cette ligne, à la croisée de tous les genres, que nous voulons construire ce spectacle, avec des acteurs qui seraient ensemble tout à la fois narrateurs, personnages, scénographes, conférenciers, etc.

AGENDA

Résidences de création

Du 3 au 7 mai : Théâtre des Sources – Fontenay-aux-Roses 

Du 17 au 21 mai : Théâtre de Verdure – Conservatoire de Paris 20ème (en partenariat avec Et20l’Eté) 

Du 24 au 27 mai : Grand Parquet – Paris 18ème  (en partenariat avec Le Temps des rues) 

Dates de représentations

29 et 30 mai – Festival les 3 Eléphants – Laval (53)

12 et 13 juin – Festival Mais où va-t-on ? – Fléchin (59) – Reporté

19 juin : Festival Et 20 l’été – Paris 

25 au 27 juin : Festival Viva Cité – Sotteville-lès-Rouen (76) 

1er juillet : Festival Sorties de Bain – Granville (50) 

3 juillet : Festival Printemps des rues – Paris (75) 

7 et 8 juillet : Espace Bernard-Marie Koltès – Metz (57) 

19 au 21 août :  Festival international de théâtre de rue   – Aurillac (15) 

Avec le soutien de CNAREP Sur le Pont (La Rochelle) / CNAREP Ateliers 231 (Sotteville) / l’Archipel Scène Conventionnée d’Intérêt National (Granville) / Notre Dame de Monts et Les villes de la Déferlante (Vendée) / Le Festival Les 3 éléphants et la Ville de Laval / La Fabrique Hameka (Louhossoa) / Festival Coup de Chauffe (Cognac) / La Vache qui rue (Moirans) / Espace B.M.K (Metz) / Théâtre Berthelot (Montreuil) / Les Expressifs (Poitiers) / CNAREP Le Boulon (Vieux-Condé) / CNAREP Ateliers Frappaz (Villeurbanne)/ Espace Périphérique – La Villette (Paris) / Et20l’Eté / Le Temps des rues /  l’ADAMI/ la DRAC Ile de France/la DGCA – collège Art de la rue

A TELECHARGER...

FicheTechnique
Dossier du spectacle